Mon lunivers

Autour de mes lectures...

29 novembre 2007

Comment affronter une journée de blizzard en quelques étapes faciles!

D'abord, c'est malheureux, je sais, mais il vous faut un plan. On ne peut -je répète-: on ne peut affronter une journée de blizzard sans un plan adéquat. Comme je suis l'indulgence même, je vous offre sans frais* le mien:

  1. Premièrement, une fois que vous avez constaté le blizzard (neige, poudrerie, rafale de vent et légère tachycardie à l'idée de devoir conduire par ce temps): remonter le chauffage que diable!!!
  2. Ensuite, faites-vous un bon café (ou un bon thé) comme d'habitude, sauf qu'évitez cette fois de le boire si lentement qu'il devienne froid, sinon c'est peine perdue.
  3. En attendant d'avoir un moment de liberté (lire: de coucher vos enfants pour la sieste du matin, si c'est le cas ou de les encourager à jouer sagement dans leur chambre après le petit-déjeuner ou, si vous avez plus de chance, qu'ils soient partis à l'école), enfiler une paire de bas de laine sur laquelle vous ajouterez vos plus belles pantoufles d'intérieur(!)
  4. Petit-déjeunez copieusement. À défaut d'avoir des muscles pour combattre le froid, on peut toujours se rabattre sur notre bonne vieille graisse(!)
  5. Une fois les enfants occupés, offrez-vous une douche bien chaude (je vous conseille la température un poil avant bouillante). Inutile de rester sous l'eau des heures, ça annulerait l'effet revigorant.
  6. Pourquoi pas une petite séance de furetage web? Je vous conseille de vous renseigner sur ce que devrait contenir votre trousse d'urgence, sait-on jamais avec ce blizzard.
  7. Avant d'envisager d'ouvrir votre roman thérapeutique* (vous avez bien sûr votre bibliographie thérapeutique??? À défaut, notre chère amie Fashion a fait un excellent billet sur les romans qui nous font rire. C'est un must.), il faut faire semblant d'avoir eu une journée productive -si vous avez comme moi un Chéri qui affronte le blizzard alors que vous restez à la maison-. Rien de tel qu'une cuisine nickel* pour mettre de la poudre aux yeux! En tout cas, pour le mien. (*hem-hem, par nickel, je veux dire des comptoirs exempts de vaisselles sales et sans taches tenaces.)
  8. Rien de tel que des ailes de poulet épicées pour déjeuner (dîner, chez nous). Ben quoi? Vous voulez avoir chaud ou pas?
  9. C'est le moment de sortir votre roman thérapeutique
  10. Une pause? Les enfants sont toujours occupés (lire: c'est l'heure de la sieste d'après-midi)? Sortez dehors. Euh. Bien habillé, ça va de soi. (C'est ÇA le secret pour aimer jouer dehors: ne pas se les geler!!) Chaussez vos raquettes, amusez-vous! Une petite heure ou une petite ½ heure.
  11. On rentre, on se fait un bon café* (avec une larme d'alcool pour se réchauffer! Qui le saura?).
  12. On se met un bon film. Voui, il vous faut aussi une filmothèque thérapeutique.
  13. Juste à temps pour mettre au four un paté pour le souper!

Après, si vous manquez d'imagination pour la suite... 

Prenez rendez-vous! Je fais aussi des consultations privées!

*Moyennant des frais très légers et bien sûr, sachez que j'accepte tous les dons. :D

 

Posté par Charlie Bobine à 15:09 - À livre ouvert - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

    C'est aussi valable pour une journée de pluie tout ça

    Posté par Joelle, 29 novembre 2007 à 16:59
  • En tant que fille-qui-doit-affronter-le-blizzard-chaque-jour-pour-aller-au-boulot, ça se résume à :
    1 - Enfiler une robe de chambre par dessus le pyj en gros polar (vaut pas la peine de monter le chauffage pour une petite heure!)

    2- Séance de pelletage dehors (afin d'éviter certains déboires auxquels je suis constamment confrontée)

    3 - Douche chaude chaude chaude

    4 - 1/2 heure de route à vitesse tortue, derrière gratte, si je suis malchanceuse

    5 - Boulot dans un hôpital qui, je crois, ont décidé d'économiser sur le chauffage...

    6 - Refaire étape 4, mais en plus, dans le noir

    5 - Se faire un bon feu, sortir un bouquin ou s'installer au piano... ET NE PLUS BOUGER DE LA SOIRÉE! Comander du Mikes si le blizzard a complètement gelé la zone culinaire de mon cerveau!!! )

    Sais-tu... ton programme à toi me tente pas mal!!! )

    Posté par Karine, 29 novembre 2007 à 17:47
  • Enfin ...

    ... ça y est je te laisse un commentaire!
    Je parcours ton blog depuis quelques temps sans jamais t'en laisser. C'est fait!
    Très beau Lunivers, vraiment! Un plaisir ...

    Je serai heureuse de partager certaines de mes lectures avec toi.
    Je t'attends avec plaisir sur mon blog si le coeur t'en dit!

    Posté par Romanza, 30 novembre 2007 à 08:13
  • @Karine: Mikes.............hmmm! J'ai comme une rage soudaine pour un sous-marin Hot-Luke. Mais, Ô monde cruel, j'habite trop loin de tout pour me faire livrer ne serait-ce qu'une poutine... pfft! La campagne n'a pas que des avantages. Gné!

    @Romanza: Merci, c'est gentil. Je vais aller voir ton blog avec plaisir.

    Posté par Charlie Bobine, 30 novembre 2007 à 09:56
  • Euh, moi je veux tout ça SANS le blizzard! ) Et c'est quoi Mikes ?

    Posté par fashion victim, 01 décembre 2007 à 13:38
  • Mikes, c'est une genre de chaîne de pizzeria qui fait la livraison. J'adore leur poutine!!! toute façon quand je ne veux pas sortir... n'importe quelle nourriture ferait la job!!!

    Posté par Karine, 01 décembre 2007 à 14:34
  • Oh, le super plan!!! Même sans blizzard je suis preneuse.
    Sans blague, vous avez une pizzeria suffisament déjantée pour appeler un de leurs plats "poutine"? Là, j'avoue, j'aurais du mal

    Posté par maijo, 01 décembre 2007 à 16:39
  • @Maijo: Tu ne connais pas la poutine? Je croyais que c'était international?

    Sans blague, c'est un plat typique, LE fast-food par excellence: frites, sauce à poutine(!) et fromage en grain........ hmmmmmmmmm! Et le restaurant Mikes n'a pas l'exclusivité, tout restaurant qui se respecte en a! (Euh.)

    Je n'ai jamais goûté à celle de Mikes par contre, la meilleure que j'aie mangé c'était au Stratos à Sherbrooke. Mais! Argh. Je suis en train de réveiller certains souvenirs culinaires et je ne pourrai pas les combler, je me suis prise au piège moi-même!!!

    Posté par Charlie Bobine, 01 décembre 2007 à 22:41

Poster un commentaire