Mon lunivers

Autour de mes lectures...

26 octobre 2008

Mal élevé -=- Stéphane Dompierre

mal_eleve[Il faut que je vous parle de l'illustration sur ce roman. Allez savoir pourquoi, je croyais que le monsieur avec les cheveux dans les airs tenait du bout des doigts un préservatif. Avant, finalement, de porter une plus grande attention et de constater qu'il s'agit d'un coeur à l'envers. Autant vous dire que cette illustration ne me plaît pas du tout.]

La première impression, c'est important.

Hum. Heureusement, quand on ouvre le roman pour le lire, on ne voit plus la couverture!

C'est pas si mal à l'intérieur. J'aime bien le ton de Dompierre, toujours à la limite de nous faire rire (souvent il y réussit), mais qui dépeint avec justesse certaines réalités de la jeune trentaine, surtout celle qui touche à l'importance de l'accomplissement personnel. Réussir sa vie avec tous les compromis que ça implique. Parce que nécessairement il y a des difficultés à surmonter lorsqu'on tombe amoureux, lorsqu'on veut devenir un auteur-compositeur à succès, lorsqu'on veut vivre en couple, lorsqu'on (alouette).

Alex est plein de bonne volonté en tout cas. 

C'est léger, agréable et facile à lire. Un peu de sexe, quelques confessions, pas de «ils vécurent heureux et eurent beaucoup de n'enfants». Le pendant masculin de la chick-lit de qualité. Ça ne révolutionnera pas la littérature québécoise et ça n'en a pas la prétention. C'est bien correct comme ça. 3.25/5 

Posté par Charlie Bobine à 10:16 - Auteurs en D - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

  • Parce que ce n'est PAS un réservatif??? J'étais certaine que c'était le cas... Et avec la façon dont il le tenait, je croyais bien que le dit préservatif se dirigeait vers la poubelle!!!

    Posté par Karine :), 26 octobre 2008 à 10:40
  • J'avoue que la couverture est assez ordinaire...

    J'ai lu Un Petit Pas pour l'homme, du même auteur... J'ai trouvé ça amusant d'avoir un point de vue masculin sur les relations hommes-femmes et j'ai bien aimé son style d'humour (à part quelques passages où ça faisait un peu «forcé»). On pourrait appeler cela de la guy-lit?

    Posté par Grominou, 26 octobre 2008 à 13:26
  • Guy-lit? Mdr! Je me demande ce que Dompierre penserait de l'appellation! J'ai aussi lu «Un petit pas pour l'homme», que j'ai préféré à celui-ci. J'aime bien son style aussi.

    Eh non, ce n'est pas un préservatif. Vraiment, cette couverture ne me revient pas pantoute. Si je m'y étais fiée uniquement, je ne l'aurais pas lu!

    Posté par Charlie Bobine, 26 octobre 2008 à 18:30
  • J'aurais pensé comme toi pour la couverture ... franchement, il tient ça comme si c'est quelque chose à emmener d'urgence à la poubelle Mais l'idée du roman m'a l'air plutôt sympathique !

    Posté par Joelle, 27 octobre 2008 à 07:30

Poster un commentaire